My CVC : le bilan Vegan

photo 3Eating Vegan ? Is it a good thing or a bad thing ? How do I feel ? What are my benefits, what do I miss ? Why did I do that, what led me to this « extreme » resolution ? Is it a new way of life for me ? Am I going to carry on this all my life long ?

Well I think there are enough questions above…now it’s time to give you some answers as you are many asking me a lot of things « backstage ».

I FEEL WONDERFUL !! A lot of people are telling me I’ve a beautiful skin (even before my holidays)…which is always good and pleasant to hear no ?!?

Digestion is probably the best « mechanical » feeling I have. For the first 20 days, nothing really happened and after it was like if my body was renewed, I felt healthier and lighter, of course detoxed !

Clearness : everything is clearer. My minds seem like enlightened. I sometimes explained to friends that I had the feeling to enter a tunnel at the beginning of my CVC without seeing the light at the end, and after 21 days, it’s like the light was coming very obvious around me and I didn’t want to go backwards. The conscience of what was surrounding me was getting higher : it’s like opening a window and breathing with mindfulness. I also feel much more connected to odors, colors, feelings…(reminds me when I was pregnant).

So now it’s probably more than 60 days since I started, and honestly, I don’t really want to go all the way back.

I made one decision : When I will know exactly (I mean at the back of a boat for fish, or very close to a farm for meat) it’s possible that I will accept to eat fish or meat, only if I know where it comes from.

For the eggs, I haven’t started yet to eat any again but I’m ok to say it’s really hard to totally avoid eggs…even if I’ve already done it for 2 months. I will definitely eat my sister’s 2 hens eggs !! and of course only beautiful organic eggs.

For the other animal products like milk and cheese, same; I will only tolerate when I know the provenance or the way it has been produced : respectfully and in an artisanal way. Even if I have to pay a high price for it : I prefer avoiding them most of the time and « spoil me » occasionally with a very good one.

The only thing that I could miss is B12 Vitamin…I still have to buy some of these to supplement myself even if it’s hard for me to accept this. I’ve come through a great post about it and it really seems to be important.

Now the whys ?!

Because I believe we live in a crazy world…and I don’t like a lot of things in it, or the way things are going, even if I have to live with it. I don’t like the way the world is turning even if I know I’m part of it. Nowadays people are always willing for more and this is a way for me to say NO to a lot of things. I’ve already said no to a lot of industrial food and given rid of most of them at home … and now I’m saying no to the animal products that are not in accordance to my beliefs : which are RES-PECT for the living creatures.

I think we gain no benefit at all eating animals that have been mistreated, grown up in cages, fed with antibiotics and put under pression all their poor lives. I know I’m not really fun today, but this is deeply what I think. And in fact, after 2 months of veganism I must admit that I don’t really miss any animal proteins, I don’t feel tired (on the contrary I have much more energy), and I don’t feel hungry, I can manage to regulate my appetite much easier : I feel more aware of what’s happening in my body, more connected once again to my needs.

What are our ESSENTIAL needs ?

Drink. Sleep. Breath. Move. Eat. … should I add Love. Yes probably because without love we die.

What we eat can be our power and, knowing that most of us eat 3 times a day, we have a great power.

For us, the power we are given, is the power to feed our body properly. It helps us maintaining it strong and healthy. It took me soooo long to understand that, deeply I mean…

Our power is also working for the planet : if we all want to eat good, clean, healthy, natural food, we are doing the best for our children and there future on Hearth. If we claim for good food, if we don’t go and buy bad, processed, cheap, no quality food, then we can imagine that less bad food will be provided…hum or at least more « good quality food » will be available.

It’s already happening in France. Things have changed. More people want to buy organic products and so more people are going back to farms, they open organic farms and owners can live with their production. And the eco-positive-cycle is on again ….

photo 1

Manger Vegan ? Est ce que c’est bien ou pas ? Comment je me sens ? Quels sont les bienfaits et qu’est-ce qui me manque ? Pourquoi est-ce que je me suis lancée dans cette aventure et surtout qu’est-ce qui m’a amenée à prendre cette décision un peu « extreme » il faut bien le dire ? Est ce que c’est une nouvelle façon de vivre pour moi ? Est ce que je vais continuer toute ma vie ?

Bon je pense qu’il y a déjà assez de questions de posées ci-dessus…je vais tacher de vous donner quelques réponses.

D’abord je me sens SUPER BIEN !! De nombreuses personnes ont admiré mon teint et m’ont dit que j’avais une belle peau (même avant mes vacances…) ce qui est toujours agréable à entendre n’est-ce pas ?

Le digestion est probablement l’effet « méchanique » le plus visible. Durant les 20 premiers jours, il ne s’est pas passé grand chose et je n’ai pas constaté de différences marquantes, mais ensuite c’est comme si mon corps revivait. Je me suis sentie bien plus en forme et légère, bien sur j’étais « détoxiquée » !

Clarté : tout est plus clair. Mon esprit semble comme « éclairé ». J’ai parfois expliqué à des amis qu’au début de mon challenge j’avais l’impression d’entrer dans un tunnel où je ne voyais pas le bout et en pensant que ce serait le cas durant les 40 jours. Or, au bout de 21 jours environ, j’ai eu comme l’impression de commencer à voir de plus en plus de lumière autour de moi et au fur et à mesure il m’est devenu évident que je n’avais pas envie de revenir en arrière. La conscience de ce qui m’entourait devenait plus intense : comme ouvrir une fenêtre et respirer en « pleine conscience ». Je me suis sentie aussi de plus en plus connectée aux odeurs, couleurs, sentiments…un peu comme quand j’étais enceinte.

Donc maintenant, voilà peut être 60 jours que j’ai commencé, et très honnêtement je n’ai pas vraiment envie de revenir en arrière complètement.

J’ai pris une décision (que je tiendrai ou pas…on verra) : Quand je saurai exactement ou que je connaitrai exactement la provenance (au « cul du bateau » ou à proximité d’une ferme éthique) il est possible que j’accepte de remanger de la viande ou du poisson.

Pour les oeufs, je n’ai pas encore recommencé à en consommer mais il est plus difficile de les éliminer totalement …même si c’est bien ce que je fais depuis 2 mois. Je remangerai certainement les oeufs des 2 poules de ma soeur !! et bien sur uniquement des beaux oeufs bio de ferme.

En ce qui concerne les autres produits d’origine animale, comme le lait et le fromage,  j’envisage d’en consommer le moins possible. Sauf si je connais leur provenance ou la façon artisanale et respectueuse dont ils ont été produit. Meme si je dois en payer le prix fort : soit m’en passer (moi qui adore ca !) soit les payer cher et me faire plaisir une fois de temps en temps.

Un des seul élément qui puisse me manquer dans le sens de « faire défaut » c’est la vitamine B12…que l’on ne trouve semble-t’il uniquement dans les produits d’origine animale (ou la consoude comme je l’ai entendu une fois mais information non vérifiée). Il faudra donc que je prenne ce complément alimentaire vitaminique…j’avoue que j’ai du mal à accepter l’idée. Mais je suis tombée sur un très bon post à ce sujet et il semble que ce soit important.

Maintenant les Pourquoi ?

Parce que je crois que nous vivons dans un monde un peu fou…et un certain nombre de choses me déplaisent, la façon dont il tourne et ce qu’on en fait…même si je dois bien vivre avec et en faire partie. Mais au lieu de dire que tout cela ne me convient pas, ce qui n’était pas suffisant à mes yeux, j’ai eu besoin d’agir. C’est le moyen que j’ai trouvé, à mon niveau, pour dire NON à ce qui me déplait. Alors bien entendu, c’est une goutte d’eau…mais c’est ma part du Colibri ! J’ai déjà dit NON à beaucoup de produits industriels que dont je peux me passer qu’ils soient alimentaires ou pas…et maintenant je dis non aux produits animaux qui ne sont pas en accord avec mes convictions à commencer par le respect pour le Monde Vivant.

Je pense que nous ne retirons aucun bénéfice à consommer des produits animaux / des animaux qui ont été maltraités, « élevés » en cages, nourris avec des antibiotiques et mis sous pression durant leurs pauvres vies. Je sais je ne suis pas très drole aujourd’hui mais c’est profondément ce que je pense.

Quels sont nos besoins ESSENTIELS ?

Boire, Dormir, Respirer, Bouger et Manger…dois-je ajouter Aimer. Oui car sans amour on meurt.

Ce que nous mangeons à un pouvoir énorme sur nous et sachant que la plupart d’entre nous mangeons 3 fois par jour…

Notre pouvoir personnel, sur notre propre corps je veux dire, est de le nourrir correctement. En faisant cela, nous pouvons le maintenir en très bon état longtemps. C’est un élément essentiel, mais cela m’a pris siiii longtemps pour le comprendre, profondément je veux dire.

Notre pouvoir agit aussi par « ricochet » sur la planète : si nous réclamons tous de la nourriture bonne, saine, naturelle, nous faisons ce qu’il y a de mieux pour nos enfants et leur futur sur Terre. Si nous n’achetons que des bons produits, on peut imaginer que moins de mauvais produits seront vendus…humm au moins que plus de bonne nourriture sera proposée.

C’est un peu se qui se passe déjà en France. Les choses ont changé. Plus de gens veulent acheter des produits bio, donc plus de personnes retournent à la terre et produisent des légumes et des fruits bio car ils peuvent vivre décemment de leur production. Et le cycle-éco-positif est en marche !!!

Et pour la prochaine fois !! L’association avocat-chocolat-coco : ca marche 😉 et c’est extra !photo 5photo 3

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à My CVC : le bilan Vegan

  1. Claire dit :

    merci pour ton témoignage passionnant. Vas-tu impliquer toute ta famille dans ce changement ?

  2. Christophe dit :

    Alors ta chère sœur en a 3 poules maintenant …
    Je peux en attester j’y étais cette semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × quatre =